• Plusieurs conférences ont lieu chaque année dans la salle de lecture de la bibliothèque. Entrée libre et gratuite. Vous pouvez en être informé sur cette page, en vous inscrivant à la "Lettre de la SHPF", ou en téléphonant à la SHPF (01 45 48 62 07).

    La présidente de la SHPF Madame Isabelle SABATIER vous prie d'assister à la présentation du rapport moral annuel le jeudi 7 avril 2016, à 18h . Elle sera suivie par un concert donné par l'ensemble "Les Planètes consort" introduit par Monsieur Olivier Millet, professeur à l'Université Paris-Sorbonne.

    Round and round the seasons go. Musique de la Renaissance anglaise pour violes, orgue & voix de soprano.

    Pin It

    votre commentaire
  • En cette fin d'année, les périodes de fermeture de la bibliothèque pour l'an prochain ont été définies : si vous préparez une venue longtemps à l'avance, n'oubliez pas d'en tenir compte.

    Pour les lecteurs qui viendraient nous rendre visite du 21 au 23 décembre, il est fort possible qu'ils trouvent à la SHPF quelques douceurs à se mettre sous la dent...

    Autrement, pour 2015, la bibliothèque sera fermée du 24 décembre au 3 janvier 2016 inclus, et nous vous souhaitons donc de bonnes fêtes de fin d'année, ainsi qu'une excellente année 2016, en espérant qu'elle soit plus riante que la précédente...

    Passage

    ©Cuyler Black*

     

    * Les dessins de Cuyler Black se trouvent aussi bien sur des sites internet chrétiens qu'athées... ce qui est déjà drôle en soi ! Cependant, il s'agit bien d'un... pasteur canadien, qui a exercé son ministère principalement auprès des étudiants... donc il s'agit là d'humour, pas d'irrespect ou de blasphème... et quand bien même !

    Pin It

    votre commentaire
  • La guerre, c'était mieux avant... notamment vu par les yeux des enfants.

    Ainsi, pendant la guerre de 1870 et le siège de Paris, Louis Vernes, président du Consistoire de Paris et pasteur aux Batignolles, a envoyé ses enfants à la campagne. Sa fille Hélène Vernes, née en 1862, a huit/neuf ans, et lui écrit une très... charmante lettre (issue, en avant-première, d'un fonds en cours d'inventaire qui sera coté 044Y) :

    miam miam...

    ©  SHPF, Paris

     

    Transcription de la lettre entière :

     

    Mon cher Papa,                                                                                                      Févier 27  1870*

    Je pense que tu dois être bien occupé à soigner [raturé : "ramasser"] des blessés avec oncle Félix**. Est-ce que tu manges encore du rat ? Je ne voudrais pas être à ta place pour en manger.

    Maman comment va-t-elle ? Dis lui que nous sommes alles avant hier Miss Witts Lucile Joseph, et moi, au pré bossu pour jouer à cache cache et nous sommes bien amusés. Charles et Amédée sont très occupes dans le jardin car Monsieur Jeaussaume a envoyé des plantes. Adieu mon cher Papa embrasse bien Maman et bonne Maman.

    Ta fille affectionnée

    Hélène Vernes

     

    Aujourd'hui encore, les enfants sautent facilement du coq à l'âne, des villes sont encore assiégées, et les parents essaient toujours de protéger les enfants de la guerre, même quand la campagne-refuge est au-delà des frontières et des mers...

     

    *On peut penser que la demoiselle s'est trompée dans l'année : a priori, il doit s'agir plutôt de février 1871, pas 1870, car Paris était en paix en février 1870...

    **Félix Vernes, banquier, était à la fois le grand-oncle et l'oncle de la petite Hélène : grand-oncle car oncle de Louis Vernes, le père d'Hélène, et oncle par alliance car il a épousé sa... nièce Adèle Vernes, sœur de Louis Vernes et tante d'Hélène... et il y en a d'autres comme ça dans ce fonds 044Y...

    Pin It

    votre commentaire
  • L'Église française de Londres a ouvert sa salle d'exposition, et a eu la bonne idée de rééditer la 2e version de la broche des Forces Françaises Libres protestantes, éditée pour la première fois pendant la Seconde guerre mondiale.

    Dérives et dérivés

    À gauche, la réédition 2015 (©SHPF, Paris pour l'image), à droite l'original, conservé dans les archives de l'Église protestante française de Londres (©EPFL)

    Ils sont beaux, non (même si ce n'est pas facile de prendre les reflets métalliques en photo...) ?

    Et en plus, ils sont pleins de symboles intéressants :

    • "RESISTEZ" : évidemment, pendant la Seconde Guerre mondiale, cela nous place du côté de la résistance. Mais, ce "résister" est un renvoi direct à un "register" (ie résister en patois vivarais), gravé dans la pierre de la Tour de Constance.

    Dérives et dérivés

    Le "Register" de la Tour de Constance (©Gilles Despins)

    • justement, voici la silhouette de la Tour de Constance : les hommes pris dans des assemblées protestantes interdites étaient envoyés aux galères, et les femmes, dans cette tour insalubre, où elles survivaient entre paludisme, tuberculose, malnutrition, où elles accouchaient, mourraient, priaient, et, pour certaines, abjuraient... Marie Durand y est restée enfermée 38 ans à "résister".
    • La croix de Lorraine : elle est là comme symbole de la France Libre (pas comme meuble héraldique des ducs d'Anjou puis de Lorraine, ni comme symbole du gaullisme après guerre)
    • La croix huguenote (version saint-esprit) : dérivée de la croix de l'Ordre du Saint-Esprit, fondé par Henri III au cours des guerres de religion et dont les protestants étaient justement exclus... et portée par les Protestants pendant, entre autres, la période du Désert... encore un symbole de résistance et de fermeté...
    • un peu de bleu, de blanc et de rouge... pas besoin d'insister !

     

    Ce badge est donc un fabuleux télescopage historique et symbolique, religieux et politique. Mais, si vous aimez l'idée (et la réalité) d'une France libre hier, aujourd'hui et demain ;  si les persécutions religieuses ou idéologiques vous donnent envie de résister (à la peur, aux amalgames, à l'abdication de l'intelligence...); si la constance et la fidélité dans ce à quoi vous croyez vous inspire, montrez-le : nous avons quelques badges à vous proposer (5,35 € + frais de port).

     

    Pin It

    votre commentaire
  • ... mais celle de 1914-1918. De même qu'un extrait de nos inventaires d'archives avait été fait concernant les correspondances de pasteurs, il nous avait été demandé, pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, de faire un extrait concernant cette période.

    Cela n'a pas été possible, faute de temps, pour 2014, mais il ne sera pas dit qu'il aura fallu attendre 2018 pour l'avoir !

    Foyer du soldat

    Dessin issu du MS 1770 : Livre d'or du Foyer du Soldat de l'Union franco-américaine, à Rupt-aux-Nonains puis Nancy (©SHPF, Paris)

    A télécharger ci-dessous, donc, un extrait des sources concernant la Première guerre mondiale à la SHPF, fait avec un point de vue assez large : vous y trouverez aussi des sources concernant l'immédiat après-guerre (Foyers du Soldat en 1919-1920), l'occupation de la Rhénanie, ou le mouvement pacifiste né de ce charnier. Dans la colonne "date", il s'agit des dates extrêmes du fonds, et dans la colonne "description", le type de documents directement liés à la période que vous trouverez dans le fonds.

     

     

    Télécharger « 1914-1918 Sources.pdf »

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires